Information : en continuant, vous acceptez les cookies qui sont utilisés par ce site. En savoir plus J'ai compris

A +

2016, l’Arist passe au vert

La recherche permanente de solutions d’inclusion des personnes déficientes intellectuelles n’exclue pas de s’intéresser dans le même temps à d’autres grands sujets de société. Et quand ce sont nos équipes qui nous ouvrent la voie, la démarche devient toute naturelle. En 2016, l’Arist s’engage avec l’acquisition de voitures électriques à chaque renouvellement de véhicule destiné à la circulation urbaine. Du côté des espaces verts, la lutte biologique contre les parasites et l’utilisation des coccinelles contre certains insectes ont remplacé les produits chimiques. Les outils portables à moteur thermique (taille-haie, souffleur, débroussailleuse …) sont progressivement remplacés par un équivalent à moteur électrique réduisant ainsi le bruit, le poids pour l’utilisateur qui n’est plus gêné par des gaz d’échappement. Pour progresser dans cette évolution nécessaire pour la planète, deux équipes de l’Esat-Saj sont parties à Marrakech en marge de la COP22 partager leur expérience avec le Centre Régional des Personnes Handicapées et découvrir une autre relation à la nature.
Nous aurons également à cœur d’intégrer cette notion de développement durable dans toutes nos actions, jusque, pourquoi pas, dans les projets d’établissements. Compte tenu de l’enthousiasme partagé autour de ces thèmes, gageons qu’ils prendront une place particulière dans les prochaines éditions de La Lettre de l’Arist.

Au sommaire du numéro 56

  • Un “p’tit déj’” chez Ikea pour les travailleurs de l’Esat
  • Ambiance cabaret pour les Pas Sages
  • La rentrée de Lisa
  • Un guide touristique réalisé par les écoles partenaires
  • Marchés de Noël

pdfTélécharger

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer